Retrouvez ci dessous au format PDF notre Tract :

La CFDT est la seule organisation syndicale à avoir négocié de bout en bout pour atténuer les effets négatifs de la loi.
L’employeur, dès le début du dossier, a tenu des positions fermes qu’il n’a pas été possible de faire changer, malgré nos efforts, comme la perte des repos compensateurs, la non-création d’une nouvelle mesure OATT (comme 39h) dès 2022.


Pour ces deux raisons, la CFDT n’a pas pu voter POUR ce dossier au comité technique du 11 juin et a choisi l’ABSTENTION, au vu des avancées obtenues tout au long des négociations, dont certaines en séance.

Laisser un commentaire