Un accès à un catalogue de Formation dédiés aux adhérents

Réponses à la carte : le service d’accueil téléphonique

Notre Section Locale Ville de Rennes/Rennes Métropole/CCAS, reste votre interlocuteur principal au :

02 23 62 24 61 Du Lundi au Vendredi
de 8h à 12h et de 13h à 17h

Ou par mail : cfdt@rennesmetropole.fr

Néanmoins, ce service d’accueil téléphonique basé au siège national CFDT est néanmoins disponible aux adhérents CFDT pour poser toutes leurs questions liées au travail, à la vie professionnelle ou personnelle.

Le service Réponses à la carte est également accessible en ligne.

Avec Réponses à la carte, il y a toujours quelqu’un qui vous écoute, qui vous répond, qui vous oriente.

Un numéro de téléphone réservé aux adhérents de la CFDT :

09 69 39 19 39 (non surtaxé), accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h.

Un accès 7 jours sur 7, 24h/24h, depuis l’espace adhérent sur monespace.cfdt.fr

Une question, besoin d’un conseil ?

Un militant CFDT vous donnera l’appui dont vous avez besoin, car derrière ce numéro de téléphone, des hommes et des femmes se mobilisent pour vous répondre.

Les 5 + de Réponses à la carte :

• un large créneau horaire pour contacter la CFDT : une permanence d’accueil téléphonique 6 jours sur 7
• une prise en charge immédiate de votre demande
• un accueil et une écoute de qualité
• un conseil personnalisé via un réseau d’experts
• une réponse rapide.

Le soutien juridique

Grâce à ce service, l’adhérent CFDT a l’assurance de ne plus être seul face à son employeur. Ce service est proposé par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT.

Pour un adhérent ayant moins de 6 mois d’adhésion avant le fait générateur du litige, son syndicat pourra lui proposer une défense gratuite par un défenseur syndical.

Dans tous les cas, les interventions de la Cnas se font en accord et sous la responsabilité du syndicat de l’adhérent.

Quelle aide ?

Défense individuelle de l’adhérent lorsqu’il est confronté à un problème de droit du travail, de statut de la fonction publique, de protection sociale ou de formation professionnelle. 

Comment ?

Tout adhérent ayant au moins 6 mois d’adhésion (sauf exceptions prévues par la Cnas) avant le fait générateur du litige peut être défendu gratuitement par un défenseur syndical ou avoir une aide forfaitaire pour le recours à un avocat.

LE « RÉSEAU AVEC » (Avocats-Etudes-Conseils)

La CFDT dispose d’un réseau d’avocats sur le territoire national, travaillant régulièrement avec les syndicats CFDT. Ces avocats sont signataires d’une charte où ils s’engagent à entretenir des relations privilégiées avec la CFDT et ses structures et ne pas prendre en charge des dossiers contre la CFDT.

Pour en savoir plus et retrouver l’annuaire des avocats du réseau, vous pouvez consulter le lien suivant: www.reseau-avec.com

L’assurance « Vie professionnelle »

L’assurance « vie professionnelle » prend en charge les frais liés à la défense d’un adhérent mis en cause par un tiers (autre que son employeur) dans l’exercice de sa profession, si l’employeur refuse d’assurer la défense de son salarié. Elle est proposée par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT.

Quelle aide ?

Une assistance juridique pour être défendu devant une juridiction pénale, civile ou administrative, en cas de mise en cause personnelle concernant l’activité professionnelle de l’adhérent. Sont exclus les litiges consécutifs à une faute intentionnelle, un acte de la vie privée ou à une malversation. Les amendes ou sommes auxquelles l’adhérent serait condamné ne sont pas prises en charge.

Pour qui ?

Tout adhérent depuis au moins 6 mois, sans exception.

L’assurance « Vie syndicale »

Cette assurance couvre les militants CFDT en cas de dommage corporel à l’occasion de leur activité syndicale. Elle est proposée par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT.

Elle indemnise les adhérents, s’ils sont victimes d’un accident à l’occasion de leur participation à la vie de l’organisation et qui ne serait pas pris en charge au titre d’accident du travail.

Quelle aide ?

Une couverture type « accident du travail » (décès, invalidité, rapatriement, frais de traitement, perte de salaire) couvrant les risques physiques dans le cadre de l’action militante. 

Pour qui ?

Tout adhérent, sans exception.

L’aide aux victimes de répression syndicale

Ce service est destiné aux militants mis à pied ou licencié pour leur activité syndicale. Il est proposé par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT.

Quelle aide ?

Que ce soit pour une aide financière, ou pour une aide au reclassement professionnel, tout adhérent mis à pied ou licencié pour activité syndicale peut prétendre à une aide de la Cnas.

La caisse de grève

Cette caisse de grève permet de compenser la perte de salaire des adhérents CFDT pendant leur mobilisation. Ce service est proposé par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT.

La CFDT est la seule organisation syndicale française à disposer d’une caisse de grève pour ses adhérents. En cas de retenues de salaire
pour fait de grève, elle vous aide financièrement.

Quelle aide ?
Pour les grèves de plus de 7 heures, l’adhérent ayant fait l’objet d’une retenue de salaire pour fait de grève, reçoit une indemnité de 7,30 €/h pour les salariés à temps plein, au prorata du temps de travail pour ceux à temps partiel.

Pour qui ?
Tout adhérent depuis au moins 6 mois. Exception : dans certains cas, les adhérents ayant cotisé depuis moins de 6 mois peuvent bénéficier d’une demi-prestation grève.

Laisser un commentaire