La CFDT réclame une hausse « d’au moins 3 points » du point d’indice des fonctionnaires

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, s’est prononcé lundi 4 avril 2022 pour une hausse « d’au moins trois points » de la valeur du point d’indice des fonctionnaires, dans un contexte de forte inflation (+4,5% sur un an en mars).

« Il est grand temps d’augmenter la valeur du point », a dit M. Berger sur Public Sénat, alors que le président de la République Emmanuel Macron a promis une hausse du point d’indice s’il est réélu.

La dernière augmentation date de février 2017 (+0,6%), juste avant le premier tour de l’élection présidentielle.

Le patron du premier syndicat français s’est aussi dit favorable à l’ouverture de négociations salariales dans le privé, pour accompagner l’augmentation automatique du Smic attendue le 1er mai (entre 2,4 et 2,6%).

Avec cette augmentation, ce sont en effet 147 branches professionnelles sur les 171 de plus de 5.000 salariés dont les grilles salariales commenceront avec des minima inférieurs au Smic.

Une situation « inédite », selon M. Berger, qui « souhaite que le gouvernement quel qu’il soit impose aux branches professionnelles dans les six mois d’avoir des négociations pour que leurs minima de branche ne soit pas inférieures au Smic », et les astreigne sinon à des « sanctions ».

Dans de nombreuses branches professionnelles les grilles salariales commencent en-dessous du Smic. Les employeurs sont obligés de rémunérer leurs salariés au niveau du salaire minimum, mais cela signifie que ces derniers connaissent peu d’évolution salariale au cours de leur carrière.

Source AFP

Laisser un commentaire