pas de bébé à la consigne

Pas de bébé à la consigne : appel à mobilisation le 3 juin

Le collectif Pas de bébé à la consigne 35 appelle une nouvelle fois à mobilisation après la dernière mobilisation du 30 mars 2021 :

Veuillez trouver ci dessous le tract ainsi que le préavis de grève au format PDF :

Le 3 juin 2021, devant les grilles de la Préfecture (1, avenue de la Préfecture) à Rennes (Beauregard)

Malgré plusieurs mobilisations rassemblant plusieurs milliers de professionnel.le.s dans toute le France, malgré l’avis négatif de la CNAF (qui co-finance les actions et projets relatifs à l’accueil du jeune enfant), malgré les réserves du Haut Conseil de la famille, l’enfance et l’âge et les propositions de la commission des 1000 premiers jours en contradiction avec la réforme Taquet,

Le gouvernement décide de maintenir sa réforme qui va participer à détériorer les conditions d’accueil du jeune enfant et les conditions de travail des professionnel.lle.s.

Après la mobilisation qui a rassemblé plus de 150 personnes, le 31 mars dernier à Rennes, et ce malgré le confinement, venez nous rejoindre, avec vos slogans, chansons,…. une fois encore pour faire bouger ce projet de réforme.

Le collectif Pas de bébé à la consigne 35

Facebook : @pasdebebealaconsigne35

Mail : pasdebebealaconsigne35@gmail.com

Le collectif Pas de bébé à la consigne 35 regroupe des professionnel.le.s, les syndicats CFDT, SUD et CGT.

Si vous ne souhaitez plus recevoir de mail de notre part, veuillez-nous le faire savoir par retour de mail.

Retour en images de la mobilisation du collectif « Pas de bébés à la consigne 35 » qui a eu lieu le 30/03/21

Lors d’un entretien fin février, Adrien Taquet a qualifié les mobilisations du 2 février 2021 de « minoritaires », qualifiant de surcroit d’inexactes, les critiques que nous formulions vis-à-vis de son projet de réforme.
Et pourtant, ce qui y est prévu c’est bien :

  • La possibilité d’accueillir six bébés par adulte en crèche, au lieu de cinq aujourd’hui,
  • La possibilité d’accueillir 15% d’enfants supplémentaires dans les structures,
  • Le calcul du ratio de professionnels qualifiés 40/60 en moyenne annuelle et non plus à tout moment de l’accueil,
  • Possibilité d’accueillir jusqu’à huit enfants simultanément en accueil individuel, notamment en période de vacances scolaires…
Ces mesures vont entrainer une baisse de la qualité de l’accueil et elles n’ont bien évidemment pas été formulées par les organisations représentatives des professionnelꞏleꞏs, lors des temps de concertation avant la réforme. D’autres pistes ont été avancées pour suivre les préconisations de la Commission des 1 000 premiers jours. Elles n’ont pas été retenues.

Le collectif Pas de bébés à la consigne a donc décidé d’appeler à une journée nationale de grève et de manifestations contre la réforme Taquet des modes d’accueil le 30 mars 2021.

Devant la préfecture d’Ille et Vilaine
Le secrétaire d’État a annoncé la création d’un Comité de filière petite enfance. Nous y participerons avec la ferme intention de créer les passerelles et la reconnaissance des métiers par la revalorisation des carrières, ainsi que :
L’évolution des missions confiées aux structures d’accueil et d’éveil, l’enrichissement des pratiques éducatives, mais aussi l’accueil des parents, la reconnaissance des temps de réunion, documentation, rencontres avec les parents et les partenaires, un ratio de personnels diplômés se rapprochant au plus près des préconisations du rapport des 1 000 premiers jours.
La CFDT revendique également la reconnaissance au niveau baccalauréat pour les auxiliaires de puériculture, ouvrant l’accès à la catégorie B dans la fonction publique, la reconnaissance des nouveaux diplômes CAP accompagnant éducatif petite enfance, la reconnaissance du rôle des assistantes maternelles, avec des contrats de travail unifiés et un véritable déroulement de carrière.

Nous continuons à nous mobiliser et comptons sur vous prochainement pour la prochaine mobilisation.

Petite enfance : préavis de grève le 30 mars 2021 (rassemblement pas de bébé à la consigne)

Rassemblement le 30 Mars 2021 à Rennes

Rendez-vous au conseil départemental 35 (Préfecture de Rennes) à 10h30

1 Avenue de la Préfecture, 35000 Rennes

Tract Pas de bébé à la consigne téléchargeable ci dessous :

COMMENT SE DÉCLARER GRÉVISTE ?

Nous vous conseillons de vous déclarer gréviste le jeudi soir. Vous pouvez, à partir de la prise de poste, faire grève 1h, 2h, 3h. Au-delà de 2h, nous vous conseillons de poser ½ J ou 1 J entière. Par exemple, vous ne pouvez pas faire grève que l’après-midi si vous travaillez le matin.

Ci dessous le tract Fédéral

Veuillez trouver ci dessous le préavis national au format pdf

Madame la Ministre,

Après les récentes déclarations du secrétaire d’État chargé de l’enfance et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, nous continuons à proposer des évolutions dans le cadre de la réforme des modes d’accueil de la petite enfance. Les décisions gouvernementales, concernant les conditions d’accueil dans les établissements du jeune enfant, ne rencontrent toujours pas l’approbation des professionnels du secteur.

Le gouvernement, par la voix de son secrétaire d’État, ne peut opposer une fin de non-recevoir au prétexte du manque de mobilisation des professionnels lors de la dernière journée d’action du 2 février. Nous continuons à affirmer que les textes et projets de décrets et d’ordonnances, sur le cadre normatif applicable aux modes d’accueil du jeune enfant, en référence à la loi ASAP dans son article 36, ne prennent pas suffisamment en compte nos revendications pour un accueil de qualité pour l’enfant et ses parents. Les professionnels et leurs organisations, se trouvent très partiellement entendus, malgré la réussite de la dernière mobilisation.

C’est pourquoi la fédération Interco CFDT appelle les personnels des fonctions publiques d’État et territoriale, notamment les travailleurs sociaux et les salariés de la petite enfance, à des actions de mobilisation, dont la grève,

Le mardi 30 mars 2021
(soit du lundi 29 mars à 20h au mercredi 31 mars 8h)

La présente lettre fait office de préavis de grève, et la fédération Interco CFDT participera à toute négociation qu’il conviendra d’ouvrir, conformément aux termes de l’article L2512-2 sur l’exercice du droit de grève dans la fonction publique.

Pas de bébé à la consigne : Préavis de grève le 2 février 2021

Veuillez trouver ci dessous le tract ainsi que le préavis de grève au format pdf :

Le Gouvernement, après la période des consultations et des rapports, a présenté sa réforme des modes d’accueil.

Les choix sont faits, rien ne va plus !

Sans le dire, mais en l’écrivant, il a préféré aggraver les règles d’encadrement des structures, dont nous combattions déjà la dégradation depuis le décret Morano de 2009 :

  • Possibilité d’accueillir 6 bébés par adulte en crèche,
  • Inclusion des apprentis pour 15% du calcul du taux d’encadrement,
  • Possibilité d’accueillir 15% d’enfants supplémentaires chaque jour,
  • Calcul du ratio de professionnels qualifiés 40/60 en moyenne annuelle et non plus à tout moment de l’accueil,
  • Possibilité d’accueillir jusqu’à 8 enfants simultanément en accueil individuel.

« Pas de bébés à la consigne » a donc décidé d’appeler à une journée nationale de grève contre la réforme Taquet des modes d’accueil le 2 février 2021. Nous appuyons cette démarche.

Nous avons par ailleurs lu les objectifs que le secrétaire d’État à la famille se fixe pour l’année 2021 : FAIRE DE CETTE ANNEE UNE ANNEE UTILE !

Il a également annoncé la création d’un « Comité de filière petite enfance ». Nous y participerons pour travailler à l’évolution des missions données aux structures d’accueil et d’éveil. L’enrichissement des pratiques éducatives, mais aussi l’accueil des parents, nous permettent de réaffirmer une partie de nos attentes :

  • La reconnaissance des temps de réunions, rencontres avec les parents et partenaires,
  • Ratio personnels diplôméꞏeꞏs se rapprochant au plus près des préconisations du rapport des 1 000 premiers jours,
  • Reconnaissance au niveau BAC pour les auxiliaires de puériculture (ouvrant l’accès à la catégorie B dans la fonction publique),
  • Reconnaissance du diplôme CAP accompagnant éducatif petite enfance,
  • Reconnaissance du rôle des assistantes maternelles, avec des contrats de travail unifiés et un véritable déroulement de carrière.

Nous sommes prêts à porter et à obtenir les avancées que les professionnel·le·s attendent, pour que cette année soit, réellement, utile !

Cordialement

L’équipe CFDT