Déclarations CFDT

LA CFDT RENCONTRE LES CANDIDATES ET LES CANDIDATS À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2022

La CFDT organise une audition des candidates et des candidats à l’élection présidentielle le 10 mars. Ils seront six à se prêter à l’exercice : Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Emmanuel Macron représenté par Richard Ferrand, Jean-Luc Mélenchon représenté par Eric Coquerel, Valérie Pécresse représentée par Damien Abad, et Fabien Roussel.

Les candidates et les candidats sont invités à s’exprimer sur les 5 thèmes suivants :   

  1. Le dialogue social, le rôle du syndicalisme et la conception du pouvoir 
  2. Le modèle social français, la couverture des risques et la solidarité 
  3. L’économie et la transition écologique 
  4. Le pouvoir d’achat, les conditions de travail et d’emploi 
  5. L’Europe, l’International et la régulation. 

Le déroulé de l’audition est le même pour chaque candidate et chaque candidat: la séquence dure 26 minutes et les questions posées, préparées en amont, sont identiques pour chacune et chacun d’entre eux. 

Le déroulé de la matinée est le suivant  : 

  • 8h30 – 09h00 :  Accueil des participants et introduction par Laurent Berger 
  • 9h00 – 12 :30 : audition des candidats dans l’ordre suivant : Anne Hidalgo, Fabien Roussel, Emmanuel Macron représenté par Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale), Yannick Jadot, Valérie Pécresse représentée par Damien Abad (président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale), Jean-Luc Mélenchon représenté par Eric Coquerel (député La France Insoumise).
  • 12h30-12h45: Conclusion de la matinée. 

L’animation de la matinée a été assurée par Anne-Sophie Balle et Jérôme Citron, journalistes à Syndicalisme Hebdo. 

Cette audition est accessible en replay sur cette page, et sur facebook.com/la.cfdt

Pour aller plus loin…

LA CFDT ADRESSE 40 QUESTIONS AUX CANDIDATS À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2022 (accessibles ci-dessous)

Comme elle le fait pour chaque élection présidentielle, la CFDT nourrit le débat public autour de cette échéance cruciale pour notre démocratie en adressant à tous les candidats, à l’exception des représentants de l’extrême-droite, une Adresse aux candidats qui comprend 40 questions.

Comité Technique du 3 mars 2022 : Déclaration CFDT sur l’égalité professionnelle femmes / hommes

Veuillez trouver ci dessous la déclaration préalable de la CFDT lors de ce Comité Technique du 3 mars 2022 centrée sur l’égalité femmes / hommes :

Les revendications phares de la CFDT sur l’égalité Femmes / hommes :

CAP A et B : les déclarations CFDT du 27 janvier 2022

Veuillez trouver ci dessous au format PDF notre déclaration lors de la CAP A du 27 janvier 2022 :

Veuillez trouver ci dessous notre déclaration au format PDF lors de la CAP B du 27 janvier 2022 :

Conservatoire à Rayonnement Régional / Fonctionnement bi-site : Déclaration au Comité Technique du 2 juillet 2021

Le conservatoire vit un moment marquant de son histoire, un moment difficile. Ce fonctionnement en bi-site entraine des enjeux évidents d’organisation, de fonctionnement. Cela concerne particulièrement le service action culturelle et le pôle relations usagers. Du côté de l’équipe pédagogique, en plus de ces aspects organisationnels, cela questionne le sens même donné à l’exercice du métier d’enseignant.

En plus, de cet enjeu primordial, le conservatoire a dû faire face, comme tous et toutes, au contexte de la crise sanitaire, qui en plus des problèmes de travail collectif, d’adaptation aux différents protocoles et au défi de l’enseignement à distance réalisé au débotté, n’a pas facilité le travail participatif c’est le moins que l’on puisse dire, n’a pas aidé la communication et le même niveau d’information des uns et des autres. Votre arrivée, dans ce contexte, Me Directrice, comme tous changements de direction, a également apporté le lot d’insécurité et de changements, qui ont pu être vécu différemment selon les agents.

N’oublions pas non plus, du côté des enseignants, leur demande légitime après plus de 20 ans de stagnation de valorisation de leur régime indemnitaire et la persistance d’un écart trop important avec les régimes indemnitaires des autres agents de nos 3 collectivités. Leurs missions ont déjà beaucoup évolué depuis 20 ans et sont amenées a évolué fortement encore aux regards des enjeux politiques incarnés dans ce 2e bâtiment implanté dans ce quartier de la ville et comme en attestent les attentes de montée en compétence inscrites dans ce rapport.

Au vu de ce contexte et de ces difficultés, le principe de fonctionnement, rappelé dans ce rapport et dans nos échanges d’une année « chantier pour 2020-2021 et une année transitoire pour 2021-2022 est plutôt bienvenu. Cela permet aujourd’hui d’acter des principes et de laisser la place aux ajustements nécessaires. Nous avons demandé à disposer points réguliers tout au long de la future année scolaire et nous serons très attentifs lors de l’habituel bilan à 1 an.

D’ores et déjà nous souhaitons vous faire part d’un certain nombre de points de vigilance :

Concernant l’équipe action culturelle, la CFDT salue la création des postes nécessaire au bon fonctionnement du site. Nous avons pu dire notre désaccord sur la classification du poste de régisseur technique, qui est passé de P2, tel que c’était indiqué quand nous avions validé la création de postes dans cette instance au printemps à P1 aujourd’hui, dans cette même instance. La technicité demandée est forte et l’autonomie également, ce qui justifie pour la CFDT la classification en parcours 2. D’une façon générale sur ce service, au vu de ces fortes évolutions et d’autres plus anciennes, la classification et le dimensionnement des postes est sous-évaluée, notamment vis-à-vis de postes analogues dans nos collectivités et ailleurs, et nous renouvelons notre demande d’étude rapidement.

Nous notons l’ambition de créer une programmation d’action culturelle maitrisée, rationnalisée. Toutefois, l’ouverture d’un tel équipement dans ce quartier va créer un appel d’air dans les besoins de salles pour les partenaires de quartier et autres. Or les temporalités sont différentes entre la programmation d’action culturelle et les réservations de salle. La CFDT sera donc vigilante à ce que cette dernière mission du bâtiment ne prenne pas le pas sur la programmation d’action culturelle.

Concernant le pôle relations usagers, nous saluons les créations de poste, les évolutions positives depuis l’arrivée de la nouvelle responsable ainsi que la méthode participative dans la mise en place de ces changements importants. Nous serons attentifs au futur travail collaboratif pour accompagner les agents dans leurs nouvelles missions, renforcer leurs expertises et le travail conjoint avec les enseignants et prenons note du futur passage en comité technique.

Concernant l’équipe de Direction, la présence des 4 bureaux mutualisés est une bonne chose. Il manque dans le rapport la mise en place d’un référent direction du Blosne, qui a justifié la transformation d’un poste validé au dernier comité technique. La CFDT regrette que la mise en place de cette mission n’ait pas été plus partagée. De même pour les horaires d’ouverture et fermeture de bâtiment, nous regrettons que la décision de fermeture le lundi matin, légitime pour permettre à cette presque nouvelle équipe d’accueil, de fonctionner correctement avec les contraintes de bi-site, n’ait pas été plus partagée avec les enseignants. Cela participe à la création de tensions qui auraient pu être évitées.

Concernant l’activité pédagogique, nous avons pu le dire, ce fonctionnement en bi-site questionne le sens même donné au métier d’enseignant dans un Conservatoire à rayonnement régional. Cela questionne également les moyens, en terme d’heures d’enseignement et de création de postes, pour répondre aux enjeux politiques portés par ce 2e bâtiment. Vous, Mme la Directrice et la DRH, vous vous êtes engagés à nous fournir un tableau général des effectifs, qui permettrait d’objectiver ce besoin de création ainsi que d’avancer sur la déprécarisation des postes vacataires et contractuels. Nous vous demandons de nous le remettre le plus rapidement possible.

Nous le disions en introduction, le climat au sein du Conservatoire est actuellement tendu, très tendu.

Les enseignants doivent également rapidement retrouver du sens dans leur travail quotidien, grâce à un projet pédagogique qui soit clair et partagé afin de susciter l’adhésion du plus grand nombre. Les enseignants doivent retrouver de la sérénité et un travail collaboratif entre eux mais aussi avec toute l’équipe du Conservatoire. La valorisation de leur régime indemnitaire participerait également au sentiment d’une meilleure reconnaissance des agents, de leur métier et de leur place par notre collectivité et est une des conditions de réussite pour l’apaisement de la situation, nécessaire par ailleurs à la mise en place de la démarche métiers.

Des incompréhensions s’intensifient entre les équipes pédagogiques et administratives. En plus des enjeux inscrits dans ce rapport d’unité et de cohérence du fait une répartition des disciplines entre les deux sites, pour la CFDT, c’est d’abord l’équipe du Conservatoire tout entière qui doit retrouver de la cohésion. La collectivité doit s’en donner les moyens.

Bilan Formation : Déclaration au Comité Technique du 2 juillet 2021

Déclaration CFDT – bilan formation 2020

Ce rapport nous précise le bilan 2020 de la formation professionnelle au sein de nos collectivités et ses perspectives pour 2021 et après.

Ce bilan nous rappelle, s’il en était besoin, à quel point l’année 2020 a été impactée par la crise sanitaire et les restrictions et contraintes qui ont été induites. Vous avez pu, avec les différents prestataires de formation dont le CNFPT faire une évaluation des formations à distance et relever à quel point la formation à distance peut, même si parfois elle est pratique pour des formations courtes, être mal vécue. Les formations sont des moments d’apprentissage, certes, mais également des moments de relations avec les autres apprenants, de mise en réseau. Tout ce que ne permet pas la classe virtuelle.

La CFDT va, comme à son habitude, rappeler que le manque d’indicateurs, lié à des outils de travail obsolètes, empêche de faire une évaluation suffisante et qualitative de la formation dans nos collectivités. Nous tenons à remercier la mission formation qui tente, malgré tout, de répondre à nos demandes.

Nous préférons nous projeter vers les perspectives denses qui attendent la mission formation.

Tout d’abord, la CFDT salue tout le travail de lien fait auprès des correspondants formation dans les services, avec la rédaction du guide des correspondants formation, maillon essentiel dans le parcours d’accès à la formation pour les agents.

Le projet SIRH, en cours de développement, avec son module formation, doit permettre de développer de nouveaux modes d’accompagnement à la formation des agents. Nous pensons ici à une forme de passeport ou livret formation qui permettrait de mieux accompagner les agents et les rendre plus acteurs de leur parcours de formation. C’est une attente forte de leur part.

Cette visibilité sur leur parcours de formation permet de valoriser et mettre en avant des compétences acquises en vue d’un jury de recrutement à l’interne ou à l’externe.

En conclusion, la CFDT ne peut que noter les évolutions en terme de formation ces dernières années dans nos collectivités, mais, vous le savez nos attentes sont fortes et celles des agents aussi. C’est pour cela que la CFDT continuera d’être force de propositions pour ce sujet.

Bilan mission temporaire : Déclaration au Comité Technique du 2 juillet 2021

Déclaration CFDT bilan du dispositif « missions temporaires » vote POUR

L’expérimentation du dispositif « missions temporaires titulaires » est à saluer pour la CFDT. Notre organisation promeut depuis longtemps le droit des agents à évoluer, progresser et surtout à être mobile dans leur carrière.

Pour autant, la sécurisation des parcours professionnels est importante pour permettre à des agents qui n’auraient pas « osé le changement » de le faire avec un « filet de sécurité ».

Le rapport montre bien toutes les contraintes qui sont celles des agents, des services qui les accompagnent pour que le projet professionnel de l’agent aboutisse.

Cette première phase de déploiement du dispositif montre également tout le travail qui reste à faire pour que les agents de catégorie B et C puissent s’en saisir pleinement.

Vous parlez en fin de rapport de 2 temps d’échanges qui seront organisés pour recueillir des éléments qualitatifs, c’est en effet ces éléments qui manquent le plus dans ce bilan. Même si le concept semble adapté, il est indispensable d’évaluer le sentiment des agents et directions, de mesurer les effets produits pour chacun des protagonistes.

Nous regrettons également le manque de données sur les missions qui ont pu malheureusement échoué.

Espérons qu’avec les nouveaux outils du SIRH sur la partie recrutement, la DRH aura les moyens d’accompagner plus d’agents, car ce dispositif mérite d’être plus largement expliqué aux agents et directions.