Pour un accès à l’emploi pérenne et pour un système de rémunération évolutif, clair et transparent.

La loi du 6 août 2019 réformant la fonction publique a plus largement permis le recrutement des contractuels.
Ainsi il est possible maintenant, pour les agents des catégories B et C, d’être recrutés sur emploi permanent et d’avoir notamment accès à des contrats de 2 fois 3 ans, transformables ensuite en CDI.
De nombreux agents de catégorie B bénéficient actuellement de contrats d’un an, qui peuvent être reconduits sur plusieurs années.
Ces contrats d’un an, qui sont moins protecteurs, fragilisent la situation personnelle des agents, rendent l’implication dans des projets sur le long terme difficile et peuvent déstabiliser aussi l’organisation du service.
La CFDT souhaite que nos collectivités statuent rapidement sur cette possibilité d’accès à ces contrats, sur des postes permanents, beaucoup plus protecteurs. Ces postes permanents doivent toujours être pourvus majoritairement par des fonctionnaires.
La CFDT souhaite cependant que la situation des agents déjà en poste, et parfois en situation de précarité depuis des années soit regardée prioritairement, ainsi que l’étude des postes au turn-over important qui engendre des difficultés de recrutement.
Parallèlement à cette opportunité favorable donnée aux contractuels, la CFDT demande, une nouvelle fois, qu’une négociation sur la rémunération dès l’embauche, ainsi que son évolution tout au long des contrats pour les CDD et les CDI, s’ouvre rapidement.

Laisser un commentaire