Mois: octobre 2022

Découvrez quels sont les salaires dans la Fonction Publique Territoriale. (Rapport 2022 de l’INSEE)

À profil identique, les femmes perçoivent en moyenne 5,1 % de moins que les hommes dans la fonction publique territoriale, contre 2,9% dans le fonction publique d’état.

En 2020, le salaire net en EQTP des femmes dans la FPT s’élève en moyenne à 1 945 euros par mois, soit 8,5 % de moins que celui des hommes (2 126 euros).

En 2020, le salaire net moyen augmente de 0,8 % en euros constants. Le salaire net moyen en équivalent temps plein s’élève à 1 909 euros par mois dans les communes et à 2 216 euros dans les départements.

Le salaire net moyen des fonctionnaires de la FPT augmente de 0,7 % en euros constants. Celui des non-fonctionnaires augmente plus franchement (+ 1,6 %).

Ci-dessous deux tableaux comparatifs des salaires dans la fonction publique territoriale et celle de l’état :

Tableau comparatif des salaires 2020 dans la fonction publique territoriale : source INSEE

Ce qu’il faut retenir dans la fonction publique territoriale :

En catégorie C : le salaire médian est de 1792 euros (c’est à dire que 50% des agents gagnent plus et que 50% des agents gagnent moins). Les 10 % des effectifs de fonctionnaires aux salaires les plus faibles gagnent moins de 1505 euros nets par mois en EQTP.

En catégorie B : En moyenne Les salaires n’ont pas évolué, voir même régressés.

En catégorie A : Les salaires ont connus la plus forte augmentation notamment en début de grilles (0,9% en moyenne)

Tableau comparatif des salaires 2020 dans la fonction publique d’état : source INSEE

Ce qu’il faut retenir dans la fonction publique d’état :

En Catégorie C : (2052-1851= 201 euros) les fonctionnaires d’état gagnent 201 euros de plus que dans la fonction publique territoriale. Les salaires ont évolué en moyenne de 1,3 % contre 0,8 % dans la FPT.

En Catégorie B : (2563-2418= 145 euros) les fonctionnaires d’état gagnent 145 euros de plus que dans la fonction publique territoriale. Les salaires ont évolué en moyenne de 1,4 % contre -0,2 % dans la FPT.

En Catégorie A : (3049-3245= -196 euros) Dans la fonction publique territoriale, les catégories A gagnent 196 euros de plus qu’à l’état.

Retrouvez le rapport complet de l’INSEE en cliquant sur le lien suivant : https://www.insee.fr/fr/statistiques/6475708

RÉFORME DES RETRAITES – TRACT « 65 ANS, C’EST NON ! »

Après avoir fait planer le doute sur l’introduction d’une mesure d’âge dans le Projet de loi de financement de la sécurité sociale, c’est finalement le choix d’une concertation qui a été fait.

Tout en affirmant son opposition aux 65 ans, la CFDT s’engage avec détermination dans cette concertation qui devrait aboutir à un projet de loi début 2023.

SEGUR : Suite des décrets relatifs au CTI, pour la CFDT le compte n’y est toujours pas !

Communiqué de presse publié le 27 octobre 2022 par la fédération Interco CFDT suite au CSFPT du 26 octobre 2022.

La CFDT a beaucoup œuvré sur le Ségur et ses différentes transpositions à la territoriale. Pour autant, ce dispositif trop complexe, manque de lisibilité.

Même si le Gouvernement a tenu sa promesse de transformer la prime de revalorisation en CTI avec rétroactivité au 1er avril 2022, il y a encore trop d’exclus et la CFDT continue de revendiquer l’intégration de l’ensemble des personnels du social et du médico-social dans le dispositif CTI. Plutôt qu’une mesure ciblée sur les grades ou les missions exercées à titre principal, la CFDT réclame l’attribution de ce CTI (un peu plus de 189 euros augmentation du point d’indice inclus) pour l’ensemble des agents travaillant dans les établissements et les services concernés par le périmètre du décret.

Un projet de décret excluant les médecins territoriaux qui n’auront droit qu’à une prime.

En effet, les médecins des établissements médico-sociaux pourront uniquement bénéficier d’une prime facultative et non d’un CTI. Outre la rupture d’égalité de traitement, la CFDT dénonce les conséquences inévitables qui seront induites par ces dispositions : désertion des médecins dans ces établissements, glissement de tâches sur les autres personnels (infirmiers, sages-femmes, etc.) et de fait, une dégradation du service rendu aux publics les plus fragiles.

Pour toutes ces raisons, la CFDT a voté un vœu du conseil supérieur de la fonction publique territorial (CSFPT) du 26 octobre 2022, rappelant la revendication de ne laisser personne au bord du chemin. La CFDT ne lâchera rien que ce soit pour le CTI ou les rémunérations.

Marie Mennella
Secrétaire nationale

Qu’est-ce qu’un vœu en conseil supérieur de la FPT ?
Les membres du CSFPT peuvent proposer des vœux portant sur tout ou partie d’un texte présenté à leur examen pour avis par le Gouvernement. Ces vœux sont adoptés à la majorité des membres votants et annexés au texte auquel ils se rapportent. L’objectif est qu’ils soient ainsi entendus et pris en compte. À titre d’exemple, la suspension du jour de carence durant la période de crise sanitaire liée à la Covid-19 avait fait l’objet d’un vœu unanime du CSFPT.